Dystopia

Tadjélé - Récits d'exil

Papier - 20,00 €

Ajouter au panier Ajouter à mes envies

352 pages
Parution : novembre 2012
ISBN : 979-10-91146-00-5
EAN : 9791091146005

Existe aussi en numérique.

Tadjélé - Récits d'exil

Yirminadingrad - 3

de Léo HENRY, Jacques MUCCHIELLI, Stéphane PERGER, Laurent KLOETZER

Sommaire

  • Septième exode
  • Il y vient aussi des ombres, que la nuit dissipera
  • Si ce n'est pas Byzance...
  • Nous détruirons votre monde morbide
  • Confessions
  • Analyse de cas psychogéographique : origines hypothétiques du fantôme de la Caverne de Phil - Missoula, MT.
  • Au sud de la frontière
  • De la cécité
  • Matamua : il y eut une fois
  • Le Dit du doigt second
  • Une vie ordinaire - Etats intermédiaires
  • Sous la selve
  • Treize roses rouges dans une sculpture de verre et de lumière
  • Ici tout est inexplicable
  • Un piège de sable
  • Et s'il vous faut pour y croire la voir mourir un million de fois
  • Les Portes de la terre
  • L'audition d'un vrombissement lointain et le scintillement des étoiles
  • Les mauvais jours finiront

« Il n'y a rien d'expérimental dans ce livre. Tout y est clair, parfois obscur, un peu ténébreux, mais malgré tout lisible et jamais vain. (...) Une vraie claque littéraire comme on n'en avait pas pris depuis longtemps.  »

Salle 101

« Tout le monde a une limite et ce recueil dépasse la mienne. Je comprends que certains apprécient ce genre mais pour moi les phrases sont trop compliquées, les techniques narratives sont trop complexes. Du coup, j’ai l’impression d’être stupide. »

The Collection That Jack Built

« Ami lecteur, je t’invite à plonger au plus vite dans les 19 chapitres de Tadjélé : récits d’exil. Mais aussi à mettre la main sur Yama Loka terminus : dernières nouvelles de Yirminadingrad. Cette ville maudite avait, avec Bara Yogoï, réouvert ses entrailles. Avec Tadjélé, elle nous prend irrésistiblement aux trippes. »

Insularama

« Reste la beauté des mots. Tout comme on peut être touché par l’opéra sans en parler la langue, on peut être touché par Tadjélé même si on n’a pas tout le bagage. Des nouvelles sont très accessibles, d’autres moins, mais le problème est que le fameux toucher est glacial. Une fois qu’on a «compris» ou qu’on s’est ouvert au mystère, ce qu’on voit nous marque, et pas forcément en bien. C’est comme regarder un paysage uniquement éclairé par une aurore boréale, être émerveillé, plisser des yeux et se rendre compte que le sol est en fait un charnier. (...) Et si vous voulez juste essayer quelque chose de beau, de fort, de marquant, de différent, tentez le truc – en toute connaissance de cause. »

Thomas B.

« Récit post-apo, histoires apo, description d’une autre forme de réalité, uchronie, texte réaliste, etc. les textes sur Yirminadingrad se moquent des genres et c’est tant mieux. Récit poétique noir, essai narratif conceptuel, amusement d’une bande de copains, c’est aussi tout ça. »

Les Singes de l'espace

« Tadjélé est le recueil de nouvelles le plus abouti, le plus cohérent et le plus riche que j’ai eu entre les mains depuis fort longtemps. Porté par une écriture d’une grande exigence, qui a su s’imposer nombre d’audaces formelles sans trébucher, Tadjélé pourrait bien être, à mon sens, le meilleur d’Henry et Mucchielli, la forme achevée et intimidante d’une aventure littéraire qu’on aurait aimée sans fin. »

Frontières

« Je ne saurais recommander ces histoires au lecteur qui cherche des raisons d'optimisme : ni à celui qui cherche à se convaincre que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, d'ailleurs : le monde de Tadjélé n'est pas pire que le nôtre, et les raisons de désespérer qu'on rencontre dans ces récits s'appliquent aussi bien à notre réalité... »

Galaxies