Dystopia

Actualité

Nouveau Bol d'air offert par Dystopia !


Quatrième titre de Dystopia offert dans le cadre de l'Opération Bol d'air !

Et c'est Yama Loka terminus de Léo Henry et Jacques Mucchielli, premier recueil du cycle Yirminadingrad, que vous pouvez télécharger pendant 3 jours.

Si vous aimez, vous pourrez poursuivre la visite de cette ville imaginaire avec :
- Bara Yogoï - Sept autres lieux
- Tadjélé - Récits d'exil avec Laurent Kloetzer
- Adar - Retour à Yirminadingrad avec Stéphane Beauverger, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Mélanie Fazi,  Vincent Gessler, Sébastien Juillard, Laurent Kloetzer, luvan, Norbert Merjagnan, Anne-Sylvie Salzman et Maheva Stephan-Bugni.

Tous les dessins sont de Stéphane Perger.

Plusieurs éditeurs se joignent à nous pour vous offrir des livres numériques jusqu'à la fin du confinement, profitez-en, parlez-en autour de vous, l'Opération Bol d'air est et restera gratuite, sans engagement, garantie sans utilisation par des tiers de vos mails et résiliable à tout moment en un seul clic.

Ne devenez pas chèvres, lisez.

 

10 ans de Dystopia : 10 SP papier et 10 SP numérique à réclamer chaque mois - 10


Confinement ou pas, nous poursuivons notre opération 10 SP le 10 du mois. Les versions numériques seront envoyées tout de suite quant aux versions papier, il faudra patienter jusqu'à la fin du confinement et le retour à la normale côté Poste...

Les 10 ans de Dystopia approchent à grands pas, c'est en juin 2020 mais nous allons les fêter toute l'année afin de pouvoir remettre en avant notre catalogue.

Cette opération s'adresse avant tout aux libraires, bibliothécaires, journalistes, blogueurs ou blogueuses. Si vous n'êtes rien de tout ça, vous pouvez toujours tenter votre chance.

Et à nouveau un recueil de nouvelles ce mois-ci : Cru de luvan

Olivier Legendre, dans sa critique pour Bifrost analysait très bien le fonctionnement de ces textes :

"En chemin émergent çà et là des motifs récurrents : les contrastes, violents ; la musique — ou le son, omniprésent ; la solitude au regard de l’humanité ou de la nature, l’une comme l’autre inconnaissables ; la braise d’une cigarette… autant de repères qui rythment les nouvelles comme le recueil, et offrent un ancrage bienvenu. Car la réalité « tangible », consensuelle, toute en mouvements esquissés, en allusions ouatées, ne semble qu’effleurer ces filles au bord du gouffre, qui ne savent plus notre univers : qu’elles sillonnent l’Afrique ou le Grand Nord, la haute mer ou les rues de Paris, toutes, déjà, vivent dans leurs propres contes — cruels. Toutes s’y perdront, qu’ils soient inédits, nourris aux quatre coins du monde, ou mieux balisés, presque familiers : il y a des vampires chez luvan, il y a des fées, des créatures rôdant dans le noir ; il y a des loups.

Mais le fantastique, toujours, naît là où on ne l’attend pas : dans les failles et les déchirures ouvertes par une prose souvent lapidaire, allusive ou anguleuse, essentielle. luvan craint-elle que sa plume ne puisse témoigner de la profondeur des brisures intimes, pour lui imposer ce style heurté, parsemé d’écueils qui déchirent ses personnages et nos certitudes ?"

Depuis, un deuxième recueil chez Dystopia : Few of us et une nouvelle dans Adar - Retour à Yirminadingrad, un premier roman, Susto publié par La Volte et plus récemment Troie du côté des Règles de la nuit.

Si vous êtes libraire, bibliothécaire, journaliste, blogueur ou blogueuse, vous pouvez réclamer ce SP (en précisant si vous souhaitez le recevoir en version papier ou en version numérique).

Il y en aura seulement 10 de chaque version à votre disposition. Ne traînez pas !

N'oubliez pas de vous inscrire à la Dystonewsletter pour ne rien manquer des festivités.

On se retrouve le 10 du mois prochain pour le titre suivant...

 

Du numérique gratuit tout le temps chez Dystopia


L'Opération Bol d'air bat son plein, poursuit sa mission en vous offrant un livre numérique chaque jour jusqu'à la fin du confinement.

Hier, L'Arbre Vengeur nous a rejoints avec L'Homme Truqué de Maurice Renard.

Aujourd'hui, les éditions Velvet vous offrent un troisième titre de leur catalogue.

Demain, Le Bélial' vous en offrira un quatrième du sien.

C'est toujours gratuit, sans engagement, garanti sans utilisation par des tiers de vos mails et résiliable à tout moment en un seul clic. 

En attendant un nouveau titre de Dystopia, nous vous rappelons que vous trouvez en permanence - confinement ou pas - plusieurs titres gratuits pour goûter :

- Anthologie numérique éternelleune sélection pour vous permettre de tester plusieurs recueils (5 nouvelles ainsi que le début du roman Sur le fleuve de Léo Henry et Jacques Mucchielli)

Nous qui n'existons pas, non-fiction de Mélanie Fazi sur l'asexualité

Défait de Léo Henry, nouvelle tirée des Cahiers du labyrinthe - Redux

Suicide par imprudence d'Yves et Ada Rémy, tirée des Soldats de la mer 

Le Vieux M. Boudreaux de Lisa Tuttle, nouvelle tirée d'Ainsi naissent les fantômes

Rappel : tous nos titres en version numérique sont vendus sans DRM à 3 €, 6 € ou 9 € en exclusivité sur notre site pour que la part des auteurs et traducteurs soit la plus importante possible. S'il n'y a pas de traduction, l'auteur reçoit 50 % du prix de vente public, s'il y a une traduction, auteur et traducteur reçoivent un tiers chacun.

Acheter en numérique, c'est aussi les soutenir.

Bonne lecture, bon courage et n'oubliez pas les libraires à la reprise.

 

Et l'on reparle des Chambres inquiètes

Avec deux nouveaux billets aux avis contrastés sur le recueil de Lisa Tuttle.

Si Célindanaé (Au pays des Cave Trolls) se montre très enthousiaste et convaincue...

"Aucun texte ne tombe dans la surenchère d’effets, tout est toujours nuancé, ce sont des récits où l’ambiance est primordiale. Ce sont également des nouvelles qui proposent de nombreux sujets de réflexion comme la famille, la maternité et ses conséquences sur la vie d’une femme, ou encore l’amitié."

... en revanche, Touchez mon blog, Monseigneur... est resté hermétique à l'ambiance du recueil :

"Je n'ai bizarrement réussi à rentrer dans aucune de ces nouvelles, jamais vraiment touché par l'atmosphère, peu sensible aux thématiques ou à la plume, peu convaincu par les personnages, souvent froids. J'ai survolé tout le recueil sans trouver à quoi me raccrocher."

Pour lire les avis complets, ça se passe ici et !

 

Opération Bol d'air : pour ne pas devenir chèvre ! (3e titre de Dystopia)


Vous êtes désormais familiers du principe : le Bol d'air d'aujourd'hui est Cru de luvan.

Vous avez 3 jours pour télécharger gratuitement le premier recueil de nouvelles de l'autrice. Et si ça vous plaît, son deuxième, Few of us est tout aussi disponible.

L'Opération Bol d'air touche de plus en plus de monde, merci de continuer à parler de cette initiative autour de vous. Les quatre éditeurs du départ, Le Bélial', VelvetScylla et Dystopia ont désormais été rejoint par ActuSF, Callidor et le seront très vite par Tous lire, 1115 et L'Arbre Vengeur.

C'est toujours gratuit, sans engagement, garanti sans utilisation par des tiers de vos mails et résiliable à tout moment en un seul clic.

Restez chez vous, lisez, les librairies seront là à la reprise.

 

Opération Bol d'air : Scylla prend le relai pour 3 jours


Après les éditions Callidor qui ont rejoint l'Opération Bol d'air hier (avec Le Loup des steppes de Lamb), les éditions Scylla mettent gratuitement à votre disposition un deuxième livre numérique de leur catalogue, et ce, pour 3 jours.

Bienvenue à Sturkeyville de Bob Leman est sorti il y a peu de temps (le 02/02/2020) et bénéficie d'un accueil unanimement enthousiaste, que ce soit des lecteurs et lectrices, des libraires, des journalistes ou des blogueurs et blogueuses. En substance, ce recueil de nouvelles fantastiques est aussi beau que bon. Pour vous en rendre compte, vous pouvez aller consulter la revue de presse chaque dimanche sur le blog de la librairie.

À votre tour de tester !

Et demain, ça sera au tour d'un troisième titre tiré du catalogue du Bélial' d'enrichir vos bibliothèques virtuelles...

 

Opération Bol d'air : pour ne pas devenir chèvre ! (relâche le dimanche mais...)


Vous êtes désormais plus de 3 000 à vous être abonnés à l'Opération Bol d'air et ainsi pouvoir télécharger chaque jour un livre numérique du catalogue du Bélial', de Velvet, des éditions Scylla, d'ActuSF ou encore de Dystopia.

Pour arriver à faire durer cette opération jusqu'à la fin du confinement qui vient d'être prolongé de deux semaines et qui durera très probablement jusqu'à la fin du mois d'avril, nous avons décidé de faire relâche le dimanche, mais aussi de proposer à d'autres éditeurs de nous rejoindre.

Plusieurs ont répondu positivement comme Callidor : une excellente maison dédiée à la fantasy pré-Tolkienienne dans un premier temps et qui s'ouvre maintenant à d'autres territoires.

Rendez-vous demain - lundi 30 mars - pour découvrir un titre de leur catalogue.

Ensuite, mardi 31, ce sera au tour d'un deuxième titre des éditions Scylla (qui ont remis en accès libre, et ce, jusqu'à la fin du confinement, une nouvelle extraite de Bienvenue à Sturkeyville de Bob Leman : Les Créatures du lac).

Mercredi 1er avril, ce sera au tour d'un troisième titre du Bélial'.

D'autres maisons, et pas des moindres, nous rejoindront...

Déjà 8 titres offerts et donc au moins 14 autres à venir. N'en ratez aucun : abonnez-vous !
Et relayez l'initiative, c'est tout aussi important.

 

 

 

Opération Bol d'air : pour ne pas devenir chèvre ! (suite)


L'Opération Bol d'air a été lancée le 21 mars et rencontre un joli succès : en moins de 3 jours plus de 1000 abonnés au mini-site dédié.

Le Bélial'les éditions ScyllaVelvet et Dystopia s'allient et vous offrent à tour de rôle un livre numérique de leur catalogue. 

Nous sommes entrés dans la danse avec le recueil Les Soldats de la mer d'Yves et Ada Rémy qui a été téléchargé par plus de 800 personnes en 3 jours.

Aujourd'hui et à nouveau pour 3 jours, c'est Ainsi naissent les fantômes qui vous est offert par Lisa Tuttle et Mélanie Fazi. Sous la magnifique couverture de Stéphane Perger, vous trouverez :
- un recueil de nouvelles fantastiques plus marquantes les unes que les autres
- le deuxième titre et la première traduction publié par l'association
- une de nos deux meilleures ventes sur nos 10 premières années (avec Chants du cauchemar et de la nuit de Thomas Ligotti)
- un recueil récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire en 2012

Important : Si ce que vous découvrez vous plaît, vous pouvez l'acheter ou l'offrir ensuite en passant par votre libraire et ainsi soutenir toute la chaîne du livre.

D'autres éditeurs sont en train de nous rejoindre pour faire durer cette opération aussi longtemps que le confinement. Profitez-en ! Likez et partagez !

Rappel : L'Opération Bol d'air est gratuite, sans engagement, garantie sans utilisation par des tiers de vos mails et résiliable à tout moment en un seul clic.

Et surtout, surtout, lisez et sortez le moins possible.

 

 

 

Opération Bol d'air : pour ne pas devenir chèvre !


Clément Bourgoin, webmaster du site Dystopia ainsi que celui de nombreux autres éditeurs et libraires avec Biblys, a lancé l'idée d'offrir chaque jour un livre numérique pour faire face au confinement.

Il suffit d'aller s'abonner sur le site Bol d'air. C'est gratuit, sans engagement, garanti sans utilisation par des tiers de vos mails et résiliable à tout moment en un seul clic.

Le Bélial', les éditions Scylla et Velvet lancent la première session.

Et c'est aujourd'hui au tour de Dystopia et des Soldats de la mer offert par Yves et Ada Rémy. Après plus d'un demi-siècle d'existence, ce bijou de la littérature fantastique française n'a pas fini d'être (re)découvert.

N'hésitez pas à relayer autour de vous cette initiative, bonne lecture et bonne découverte.

 

 

Nous qui n'existons pas continue sa route...

Encore deux lectures toutes récentes de Nous qui n'existons pas de Mélanie Fazi, cette fois-ci dans les Livraisons littéraires et chez Elaine V.Ker qui ont toutes les deux été touchées par le texte :

"Ce livre est très intime, et l’autrice le dit dès le départ : il la concernera elle, Mélanie Fazi. Une mise à nu sincère et osée, mais essentielle pour avancer dans sa quête d’identité. Sur plusieurs aspects, je me suis sentie proche des ressentis de l’autrice – dans son rapport aux gens et à la solitude surtout – mais aussi parfois outrée par les comportements de certains."

"Mais les mots de Mélanie Fazi me touchaient. Elle n’emploie pas de formulations pompeuses pour se rendre intéressante : elle nous parle directement. Elle explique sa vie, son ressenti. Et, même si nous sommes deux personnes différentes et que notre expérience diverge sur de nombreux points, je me suis reconnue dans son texte."

Pour lire les chroniques complètes, c'est ici et que ça passe !

  Page 2 sur 28